BLOGGER TEMPLATES AND TWITTER BACKGROUNDS

samedi 14 novembre 2020

Un mois

 

Plus qu'un mois et je serai en vacances pour le temps des Fêtes!

On s'accroche!!

C'est quelque peu la folie furieuse à mon travail et tout le monde est essoufflé. Bien que plusieurs sont découragés de voir Noël arriver (et l'impossibilité de faire des gros partys comme à chaque année), moi j'y vois plutôt une occasion de relaxer. Honnêtement, je n'ai aucun problème à l'idée de passer Noël tout seul chez moi; je serai plus qu'heureux de me taper quelques films du temps des Fêtes tout en m'empiffrant comme s'il n'y avait plus de lendemain.

J'avoue par contre être un peu tristounet à l'idée de ne pas avoir de party du Nouvel An. Chaque année, mon ami Djo et moi allons chez un couple d'amis qui donnent des réceptions hallucinantes. Champagne, bouffe, amis, bonne humeur, bonheur... ÇA ça me fait de la peine de le manquer cette année.

Mais on se reprendra.

Maudite pandémie.

mercredi 11 novembre 2020

La vie se rapporte à deux choses...

 ... se sentir mal, et puis se sentir mieux.


Avec 2020 qui s'achève, je pense que nous sommes tous dû pour nous sentir mieux ! Mais quelle année de merde ce fût!! 

Je fais quand même partie des chanceux qui ont continué à travailler malgré la pandémie. Étant dans le domaine de la santé, mon travail est considéré comme essentiel. Ouf! Je sympathise avec ceux et celles qui ont été moins chanceux que moi.

J'ai de grands espoirs que 2021 sera en partie plus positive que ne l'a été 2021 (je sais: j'ai une belle naïveté...)

Et, sur un plan plus personnel, je suis à nouveau célibataire (mais ce n'est pas une mauvaise chose; je ne suis pas pressé de me remettre en couple!) ET j'ai quitté mon horrible appartement il y a deux ans (après y avoir passé quatre ans!!!) et j'ai maintenant un bel appartement que j'adore et que j'ai mis à mon goût. 

lundi 7 mars 2016

Il en a coulé de l'eau depuis un an

Mars 2016.
Je suis toujours dans mon appartement que je déteste (un peu moins). Mais je n'ai pas à me plaindre de ma situation. En fait, j'ai passé une année 2015 merveilleuse. C'est le bon terme: une année merveilleuse. Bien que je ne cherchais pas à rencontrer, je m'étais remis en couple peu de temps après ma rupture. Nous sommes restés ensemble pendant un an, puis en février nous avons décidé de nous séparer. Nous n'avions plus les mêmes priorités pour l'avenir. Mais ce n'est pas une mauvaise chose; nous allons sûrement rester amis et, honnêtement, je lui souhaite plein de belles choses. Je ne garde que de bons souvenirs de cette relation.
Comme la relation s'est bien terminée et qu'il n'y a pas eu vraiment de chagrin d'amour, je me suis ré-inscrit sur des sites de rencontres.... ouf! Ça ne me manquait pas, ça! Jaser de tout et de rien pendant une dizaine de minutes avec un gars et soudain BAM! recevoir une photo de son pénis... On a dont de la classe, nous, les hommes!
Ça fait trois semaines que je suis là-dessus et j'ai rencontré deux gars. Le premier était super le fun à jaser sur le Net, mais beaucoup moins en personne... je l'ai trouvé très négatif en ce qui concerne la vie en général. J'essaie de ne pas trop m'encombrer de gens négatifs. Nous ne nous sommes vus qu'une seule fois.
Le deuxième que j'ai rencontré, c'est samedi soir que ça s'est passé. Ça faisait une semaine qu'on se jasait par texto, puis après s'être parlé de vive voix au téléphone durant deux heures, on a décidé de se rencontrer pour une vraie date... et c'était tout simplement parfait. Nous sommes allés manger dans un resto et on a jasé beaucoup. Nous nous sommes quittés vers minuit. Il est drôle, intéressant... et tout à fait charmant. Et il m'a clairement fait savoir qu'il est intéressé à me revoir. De toute évidence, il cherche quelque chose de sérieux. Moi, je ne suis pas pressé de me réembarquer, mais je ne ferme pas la porte non plus.
Ça pourrait être intéressant de voir ou ça peut aller...

lundi 26 janvier 2015

Es-tu heureux?

Hier, j'ai croisé F. Je devais aller chercher les derniers vestiges de mon existence qui hantaient encore mon ancien appartement. Je l'avais appelé avant de passer, mais je n'étais quand même pas trop sûr de comment il allait réagir lorsque je me présenterais chez lui. Ça a été correct. Je crois que j'étais plus mal à l'aise que lui.

Avant que je ne parte, il m'a demandé si j'étais heureux. Je n'ai pas vraiment répondu. En fait, j'ai répondu quelque chose, mais la réponse ne fittait pas vraiment avec la question et j'en étais conscient. Parce que je me serais senti mal de lui dire que oui, je suis heureux.

Pas heureux de ne plus être avec lui. Pas heureux de l'avoir blessé... 

Je suis juste un peu plus en paix avec moi-même. Ça fait un petit peu plus d'un mois que nous nous sommes séparés et ça fait un petit peu plus de deux semaines que j'habite seul. Et, je dois l'avouer, je ne regrette pas ma décision. F est un gars très gentil, très généreux et qui a beaucoup à offrir, mais je n'étais plus fait pour lui. C'est des choses qui arrivent après presque sept ans de vie commune.

Dans les deux dernières semaines, il s'est passé ÉNORMÉMENT de nouvelles choses dans ma vie. Il y a eu beaucoup beaucoup de positif. De nouvelles personnes sont entrées dans ma vie et ça me fait un bien fou. Je me sens détendu, en confiance... et heureux. Est-ce que ça va durer? 

Oui. 

Pourquoi pas?

lundi 19 janvier 2015

Zénitude

Ça va bien.

Malgré les événements des dernières semaines, je me porte bien. Étonnement bien, en fait.

J'ai passé tout le mois de décembre à me faire dire par mes collègues (sur une base régulière) à quel point j'avais l'air fatigué, comment j'avais l'air de manquer de gaz... Eh bien aujourd'hui, je revenais de  dix jours de vacances. Honnêtement, je m'attendais au départ à passer des vacances merdiques.. mais je dois admettre que ce sont dix jours pendant lesquels j'ai VRAIMENT décroché.

Aujourd'hui, quand je suis rentré à mon travail, mes collègues avaient tous l'air super contents de me revoir. Certains faisaient des détours juste pour venir me saluer et pour s'informer de comment j'allais. C'est génial de se sentir autant apprécié. Et en plus, je me suis fait dire à plusieurs reprises combien j'avais l'air reposé, de bonne humeur et même que j'étais pétillant. Oui, pétillant. C'est le mot qui a été utilisé.

Mes vacances m'ont fait un bien fou!

Les choses se placent. Je me sens en confiance. J'aime ça.

dimanche 11 janvier 2015

Me voici, me voilà, installé dans mon trou à rats

Bon, d'accord, c'est pas tout à fait un trou à rats. Avec beaucoup de persévérance, je crois que je vais arriver à faire quelque chose de potable avec cet appartement. C'est juste que comme je l'ai précisé dans mes posts précédents, c'était vraiment une crottée qui vivait ici.

Quel genre de personne jette sa gomme par terre dans son appartement et la laisse sécher là? Eh bien la locataire précédente l'a fait au moins trois fois... Ça, c'est sans compter toute la crasse accumulée depuis des années que je n'ai pas encore réussi à faire partir complètement. Hum... yummy!

Mais bon! On reste positif!

Il me reste deux ou trois cossins à aller chercher dans mon ancien appartement -- des cadres, des rideaux, mes deux chats... et ensuite ce sera tout. J'ai été gêné lorsque mon amie Cricri est venue visiter, avant que je ne commence à déballer mes affaires. J'ai été encore plus gêné lorsque l'autre soir j'ai été obligé d'appeler F pour qu'il vienne m'aider avec un dégât d'eau. Il était passé 23h, j'étais détrempé et désespéré... il n'était pas de bonne humeur (et ça se comprend!) mais au moins il est venu. Merci. Je sais qu'il a juste hâte de ne plus entendre parler de moi, mais ça s'en vient. Dès que je peux, j'irai le débarrasser de mes choses dans notre -- dans son -- appartement. Et ce sera terminé.

Cette semaine, je suis en vacances. Ça fait bizarre d'être tout seul tout seul. J'essaie de voir mes amis de temps en temps. Cricri travaille beaucoup... les autres aussi, d'ailleurs. J'ai pluggé mon Game Cube et mon Super Nin. Je suis entrain de relire Misery pour la troisième fois. Il y a aussi un ancien blogueur que je lisais dans le temps qui m'a redonné des nouvelles par courriel. Peu à peu j'apprivoise ma nouvelle vie qui commence. Est-ce que ça me fait peur? Je ne sais pas... Est-ce que ça m'excite? Je ne sais pas non plus... Je suis au stade où je laisse les choses aller en attendant de me sentir mieux.

Ce n'est pas un post négatif. C'est juste... une petite récapitulation des derniers jours. Ça m'aide à voir où j'en suis.

Je crois que d'ici peu de temps, ça va bien aller.

Confession gênante: Hier, j'ai acheté un paquet de biscuits aux brisures de chocolat et je l'ai fini dans la soirée. Avant les Fêtes j'allais au gym 4 fois par semaine et j'étais rendu à 25 lbs de perdus. Ne me jugez pas. Je vais me botter le cul. Promis.

lundi 5 janvier 2015

je sais que F lit mon blog

Il m'avait dit qu'il ne le lirait pas, mais je sais qu'il le fait. Je sais aussi qu'éventuellement il risque de tomber sur des choses qu'il ne voudra pas connaître, qu'il ne sera pas prêt à accepter.

Je pourrais aller écrire ailleurs, sous un autre nom, de façon à retomber dans l'anonymat... mais je  refuse. Je l'aime, bon blog. Même si je l'ai délaissé dans les dernières années, ça reste mon espace à moi, ma petite thérapie personnelle. Et personne ne va me l'enlever.

Oui ça m'embête que F me lise, mais je vais dealer avec. Et il devra en faire autant. Je ne tiens pas à le blesser davantage alors j'espère que lorsqu'il lira ces lignes, il réalisera que « ça non plus, c'est pas une bonne idée... »