BLOGGER TEMPLATES AND TWITTER BACKGROUNDS

jeudi 3 décembre 2009

Critique

À mon travail, la radio joue toujours. Et c'est Radio NRJ qui est synthonisé. Depuis trois ans (depuis le départ des Grandes Gueules), on se tapait l'émission du retour avec Dominic et Martin, coanimé par Éric Salvail depuis environ un an.

Quel ne fut pas mon bonheur d'apprendre en début de semaine que Les Grandes Gueules allaient revenir en ondes à la mi-janvier! Je n'arrive tout simplement pas à concevoir que quelqu'un s'était dit, il y a trois ans, que le fait d'engager Dominic et Martin puisse être une bonne idée...

Je ne les ai jamais vus en spectacle (seulement un ou deux numéro à la télé ici et là) et je sais qu'il y a quelques années ils jouaient dans un genre de sitcom à la télé, mais je ne l'ai jamais regardée. Lorsqu'ils ont commencé à animer l'émission du retour sur NRJ, je me suis dit que j'allais leur donner une chance, qu'ils n'étaient peut-être pas si pires que je l'imaginais... Mais malheureusement, j'ai dû rester sur ma première idée.

Des gags prévisibles à saveur de réchauffé; incapables de créer des sketchs originaux (ils faut toujours qu'ils essaient de copier des trucs qui existent déjà tels que les émissions Un gars une fille, Les Simpsons, 110%...) et lorsqu'ils jugent qu'un gag "pogne", ils l'étirent et le répètent cinq ou six fois par jour, tout les jours...

Et que dire de leur co-animateur, le charmant Éric Salvail?.... J'ai rarement entendu un animateur de radio qui ait autant l'air de se demander ce qu'il fait derrière un micro! Il n'a jamais l'air de comprendre les gags et il semble avoir un véritable don pour mettre ses invités mal à l'aise avec ses questions ridicules (référence à l'entrevue avec Jonathan Roy ou encore à quand ils recevaient Lise Dion mais qu'Éric refusait qu'elle parle parce que «c'était pas encore l'heure de l'entrevue»)...

Leur émission a (enfin!) été retirée des ondes cette semaine et en attendant Les Grandes Gueules qui arriveront le 18 janvier, c'est Benoît Gagnon qui s'occupe de remplacer ce trio de zigotos qui sont tout sauf drôles.

Et d'abord, Dominic et Martin, qu'est ce qu'ils foutent encore en humour? Quant à Salvail, pourquoi ne retourne-t-il pas travailler comme animateur de foule?

dimanche 29 novembre 2009

Recevoir l'Appel

Comme je l'ai mentionné dans le billet précédent, j'aurai bientôt 28 ans. Je suis maintenant officiellement rendu à l'âge auquel tout mes ami(e)s commencent à avoir des enfants et à fonder leur famille. Certains sont même déjà rendu avec plus d'un enfant...

Moi, j'ai toujours clamé haut et fort que je détestait les enfants, que je n'avais pas le tour avec eux et que je ne savais pas comment interagir lorsque je me retrouvais en leur présence. Cependant, quand mon amie Marie-Hélène a eu sa petite, et qu'ensuite ma soeur a eu un beau garçon, j'ai commencé à me rendre compte qu'un enfant, ce n'est pas aussi dramatique que j'avais pu l'imaginer...

Depuis que je sors avec F (qui a deux ans de plus que moi), je fréquente de plus en plus de jeunes parents et je dois dire que j'ai récemment commencé à me questionner. Pas à savoir si je voulais avoir des enfants maintenant, non... je me questionnais surtout sur la possibilité de recevoir "l'appel" de la paternité d'ici quelques années. Qu'arriverait-il s'il fallait que j'arrive dans la quarantaine (qui n'est quand même pas si loin que ça) et que soudain je me rende compte que je ressent un manque dans ma vie? Que j'éprouve un sentiment d'innacomplissement parce que c'est clair que je n'aurai jamais d'enfants?...

J'en ai jasé un peu ce matin avec F. Et cet après-midi, nous avons été voir la parade des jouets en basse-ville, accompagnés de quelques amis et de leurs enfants...

... et c'est lorsque, après la parade, nous nous sommes retrouvés sept adultes et cinq enfants chez F, alors que je regardais les parents qui essayaient de convaincre leur enfants de cesser de courir partout, de ne pas faire trop de bruit, de se rhabiller parce qu'il était temps de partir, que j'ai eu ma réponse... Pendant que je me retrouvais au milieu de ce brouhaha, j'ai compris que si un jour je recevais l'Appel de mon moi paternel, ça allait probablement juste sonner occupé.

Je préfère me contenter d'être l'oncle (et le parrain) cool du petit Alexandre plutôt que d'avoir un enfant à moi...

samedi 28 novembre 2009

L'art de se faire des ennemies à la job

Mettant en vedette:
Viviane (35 ans)
Miriam (19 ans)
Marc (entre 26 et 29 ans)
Chuck (à deux semaines de ses 28 ans)
______________________________

Chuck:
«Depuis quelques temps, Viviane engage juste des p'tites connes écervellées»
Miriam: (en riant) «Comme moi ?»
Chuck: «Ben.... dans c'genre-là...»
Miriam: «Pis toi, t'es juste un vieux croûton.»
Viviane: «Heille, Miriam!... es-tu entrain de me traîter de vieille moi aussi ?!»
Miriam: «Non, mais Chuck, c'est pas pareil. Il est vieux dans l'âme. C'est une vieille croûte.»
Chuck: «Pfff! C'est un fait qu'un homme, en vieillissant, ça devient plus hot. Une femme, en vieillissant, ça devient plus...... flétrie...»

Marc dit qu'il est d'accord/Miriam est outrée/Viviane commence à me frapper furieusement avec un paquet de feuilles qu'elle tient en main.

Chuck: «Ben quoi?? J'invente rien, là. C'est reconnu mondialement.»

Viviane cesse de frapper et baisse la tête, honteuse.

Viviane: «Mouais..... c'est pas faux....»
_______________________________
**Aaaahhh, mais quel plaisir de choquer ses collègues de travail le vendredi, juste avant le week-end!

vendredi 27 novembre 2009

Les dernières nouvelles

*J'ai retrouvé mon porte-feuille. Même mon 20$ était encore dedans. Yé!

**Je me cherche soit A) une compagnie de démémagement qui ne chargerait pas les yeux de la tête ou soit B) une personne ben ben sympathique avec un permis de conduire qui pourrait me dépanner lundi le 1er Février dans l'avant-midi afin que mon transfert Sainte-Foy/Quartier St-Roch se fasse en douceur. Je paie l'essence et le dîner... et je donnerai un pourboire (en argent, là... pas en nature!)

***Depuis quelques temps, je découvre les bienfaits de la pensée positive. Je n'y avais jamais vraiment cru, mais je dois dire que depuis un peu plus de deux ans, j'ai commencé à voir les choses de façon bien plus positive qu'avant et, croyez-le ou non, ça marche! Si vous trouvez que vous avez un mauvais karma, essayez la pensée positive... vous serez surpris!

****Il y a une petite mini chance pour que F et moi retournions dans le sud cet hiver, comme l'an dernier. Pensons positif, pensons positif, pensons positif! Mais pour le moment, on est au moins aussi excités qu'Élyse Marquis dans une vente de Swiffers.

*****Irez-vous à la parade des jouets dimanche? S'il fait beau, j'y vais! Je n'y suis jamais allé et ça m'intrigue. Je prendrai quelques photos pour vous.

jeudi 19 novembre 2009

Chanter et déchanter...

J'avais besoin d'un mini-frigo pour me dépanner. Je suis allé voir chez Sears, mais ils n'en avaient pas. Je suis ensuite allé chez Futur Shop sans grand espoir (oui oui, ils vendent des électros chez Futur Shop) et c'est là que j'ai trouvé mon bonheur. Plus grand que ce que j'espérais, annoncé à 240,00$ mais le vendeur super gentil me l'à fait à 175,00$. Il m'a ensuite appelé un taxi et je suis revenu chez moi....

... pour me rendre compte une demi-heure plus tard que j'avais laissé mon putain de portefeuille dans le taxi!

J'ai appelé la compagnie et ils l'ont retrouvé, mais je ne peux pas aller le chercher avant demain matin. Je viens donc de passer un long moment à annuler mes cartes de crédit et tout ce qui pourrait me causer du tort si c'était tombé entre de mauvaises mains...

Bordel!

mercredi 18 novembre 2009

Une fin du monde perturbée

Samedi dernier, F et moi sommes allés voir le film 2012, qui raconte la fin du monde prévue pour le 21 décembre 2012. C'est rare que je vais au cinéma. J'ai un mauvais karma, pour ce qui est du cinéma...

Quand je vais au cinéma, inévitablement, je me retrouve assis devant un attardé (ou carrément une bande d'attardés) qui n'a pas compris qu'il n'est pas tout seul dans la salle. C'est soit A) la bande d'adolescentes qui rigolent pour rien (ou qui ont peur quand c'est un film d'horreur qu'elles n'ont pas l'âge d'aller voir), soit B) un foutu connard qui mange son popcorn ultra-fort ou soit C) le couple d'amis qui donnent des coups de pieds dans le dossier de mon siège.

Samedi, F et moi avons eu droit à un mélange du B et du C...

Avant même le début du film, alors que les bandes-annonces se succédaient sur l'écran, le connard assis derrière nous a commencé à bouffer son popcorn en prenant soin de mastiquer le plus fort possible. Et il le mangeait tellement rapidement que j'étais convaincu qu'il n'avait rien avalé d'autre de la semaine. À ce rythme là, je me suis dit qu'il l'aurait terminé avant le début du film... ce qui faisait parfaitement mon affaire.

Ça a duré cinq minutes après le début du film... et ensuite on a eu droit à un autre cinq minutes à l'entendre se sucer les doigts afin de recueuillir tout le beurre qu'il n'avait pas encore ingurgité... (et je vous jure que je n'exagère pas!)

Vers le milieu du film, alors que l'action atteignait des sommets plutot stressants, F et moi avons commencé à sentir des coups dans nos dossiers de sièges. En fait, Ducon frappait dans le siège de F et ça résonnait dans le mien. Après lui avoir servi plusieurs regards furax, F s'est décidé à l'appostropher pour lui demander plus ou moins poliment d'arrêter de "varger" dans nos dossiers.

Ducon s'est excusé en disant que le film le rendait nerveux...

HEILLE, LE MONGOLE, SI ÇA TE STRESSE D'ALLER VOIR UN FILM QUI PARLE DE LA FIN DU MONDE, BEN VA PAS VOIR UN FILM QUI PARLE DE LA FIN DU MONDE!!!

Ducon s'est tenu tranquille jusque vers la fin du film... où il a commencé à éternuer très fort sans se couvrir la bouche tout en postillonnant dans le cou de F... What the hell?!

On a bien pensé changer de place, mais il y avait des gens de chaque côté de nous et on aurait dérangé la moitié de notre rangée ainsi que celles derrière nous. Et pourquoi? peut-être nous serions-nous retrouvés assis près d'un autre connard dans le même genre...

Et pour ce qui est du film, les effets spéciaux sont excellents, mais ça doit durer près de 2h30 et tant qu'à moi, on aurait dû attendre de le louer en DVD...

lundi 16 novembre 2009

Chicane de couple

Non, non, non.... ce n'est pas F et moi qui nous sommes querellés. Ce sont Gwyneth et Gwendoline, les lesbiennes dont je vous ai déjà raconté quelques unes de leurs péripéties. Ce qui est drôle, c'est que c'est un petit peu à cause de moi si elles ont eu un différent...

J'ai acheté les cinq coffrets de la série Six Feet Under. Lorsque j'en termine un, je le prête à Gwyneth et elles l'écoutent ensemble.

Il y a quelques jours, les amoureuses étaient chez elles. Gwyneth installée devant son ordi, Gwendoline entrain de jouer à un jeu de guerre sur la xbox 360... Les heures s'écoulaient et Gwyneth commençait à être un tantinet fatiguée.

C'est alors qu'elle entendit sa douce l'interpeller: «Heille, on r'gard un Six Pieds Sous Terre à souèr'!»

Prise au dépourvu, Gwyneth a commencé à expliquer qu'il était tard et qu'elle envisageait aller se coucher dans peu de temps... En quelques secondes, la xbox 360 a prit le bord et Gwndoline, la rage au coeur, est arrivée près du bureau d'ordi, retroussant les manches de sa chemise de bûcheron et gonflant ses biceps surtatoués.

«On en regarde un ce soir, bon!» lança-t-elle de sa voix rauque, l'écume aux lèvres.

Prise au dépourvu, Gwyneth a tout tenté: elles pourraient en regarder un le lendemain ou alors Gwendoline pouvait en regarder un toute seule ce soir... Mais rien n'y fit: Gwendoline avait envie de se taper un nouvel épisode de la série maintenant et avec sa compagne. Gwyneth voyait bien que Gwendoline devenait de plus en plus enragée et, comme elle n'avait pas envie de se retrouver obligée de dormir sur le divan, elle a cédé et elles ont regardé un Six Feet Under ensemble.

S'en suivit la partie de jambes en l'air la plus mémorable qu'on puisse imaginer.

Un vent de changements

Ces dernières semaines, j'ai vécu vraiment beaucoup de stress. En fait, presque toutes les sphères de ma vie ont été chamboulées d'une façon ou d'une autre. Je ne peux pas (et ne veux pas) tout raconter ici, mais ça a contribué au fait que j'écrivais moins sur mon blog. J'avais du mal à m'endurer et, la semaine dernière, mon chum a même eu droit à une crise de larmes au téléphone (il n'en était pas la cause, mais il a quand même dû passer une bonne demi-heure a essayer de me calmer)... Je ne suis pas le type de personne qui pleurniche pour rien. Lorsque je pète les plombs de la sorte, c'est parce que c'est grave et que j'ai vraiment besoin d'aide. Le problème, c'est que j'ai souvent du mal a demander cette aide et que je n'ai pas nécessairement envie de me confier à tout le monde.

Je suis encore dans cette période de stress, mais je commence tranquillement à en voir la fin.

Parmi les éléments stressants, il y a mon prochain déménagement. J'avais peur de ne pas trouver un appartement à mon goût, de me retrouver dans un tout petit deux et demi merdique... et comme mon bail actuel se termine en février, j'avais peur de ne rien trouver à temps et être obligé de payer un appartement quelques mois à l'avance. Bref, je me faisais une montagne avec ce problème. Rajoutez à ça plein d'autres petits problèmes que je réussissais aussi à voir comme d'autres montagnes, et ça donnait un Chuck sur le bord de craquer...

Le problème de trouver un appartement disponible pour le premier février, il a été réglé hier. En fait, je l'avais spotté depuis longtemps, mais celle qui s'occupe de choisir ses locataires m'a fait niaiser pendant deux semaines, ce qui n'était rien pour m'aider à moins stresser. L'appartement, il est PARFAIT pour moi. C'est beau, c'est suffisament grand, c'est abordable, c'est situé dans un beau coin... je le voulais absolument. C'est donc hier que j'ai enfin pu signer mon nouveau bail. Yé!

Ce déménagement va m'apporter plusieurs changements; si on ne tient pas compte des deux ans et demi où j'ai vécu à Montréal, on peut dire que j'habite à Sainte-Foy depuis août 2000. Sainte-Foy, c'est comme mes petites pantoufles confortable et maintenant, je vais les troquer pour le quartier St-Roch. De plus, en allant habiter dans ce coin, je serai un peu plus près de chez F.

Dans ce nouvel appartement, j'habiterai seul. Ça fait 10 ans que je ne suis plus chez mes parents et je n'ai habité seul que pendant un an. J'ai toujours eu des colocs par souci d'économie, mais pourtant je suis quelqu'un qui a besoin de passer du temps seul. J'aime l'idée d'avoir mon appartement juste pour moi et d'y faire ce que je veux sans rendre de comptes à personne.

Ce bail que j'ai signé dimanche, c'est un gros stress de moins pour moi. J'espère juste que les autres problèmes se réglerons aussi bien que celui-ci...

jeudi 12 novembre 2009

Je fais un rêve...


C'est étrange... depuis environ deux ans, j'ai un rêve qui revient de temps en temps. Il commence toujours de la même façon: j'habite dans un très grand appartement avec mon amie Marie-Hélène et, alors qu'elle est absente, je décide de visiter l'appartement.

Je m'engage alors dans un couloir qui est blanc et très long, avec des portes closes de chaque côté. Puis d'autres couloirs blancs apparaissent. Parfois, je croise des gens qui se promènent ou même des gardiens de sécurité... puis je réalise que je suis sorti de l'appartement, et ce sans même avoir ouvert une porte.

La situation, loin de m'inquiéter, m'amuse un peu. Je marche dans les couloirs, ouvrant des portes au hasard. Parfois je me retrouve dans un vestiaire, ou dans une salle de gym avec des gens qui s'entraînent, ou encore dans une salle de bain dont la baignoire est entrain de se remplir d'eau... Ce n'est jamais pareil. Mais chaque fois, je reviens sur mes pas et j'ouvre d'autres portes.

La première fois que j'ai fait ce rêve, je me souviens avoir prit un couloir qui s'élargissait au fur et à mesure que j'avançais. Peu à peu, la peinture blanche sur les murs s'écaillait et les murs et le sol devenaient du béton. J'avais l'impression de me retrouver dans un garage souterrain. Et plus j'avançais, plus il faisait noir. Et je sentais alors quelque chose de menaçant (comme si quelqu'un m'observait).

Toutes les autres fois où j'ai fait ce rêve, je finissais toujours par revenir dans cet étrange couloir, mais là, chaque fois que je voyais la peinture commencer à s'écailler et la lumière baisser, je tournais les talons pour m'en éloigner et continuer mon exploration ailleurs.

Je me demande ce que ça signifie....

lundi 28 septembre 2009

Le vieux couple sort

F et moi, en manque d'inspiration, sommes allés jouer aux quilles samedi soir. Je dis "en manque d'inspiration", mais dans le fond, ça faisait une éternité qu'on avait pas joué (ça se comptait en années) et on s'est dit que ça pourrait être drôle.

Après une recherche sur le Net, le salon de quilles le plus près de nous était La salle de quilles Montmartre... Ça ne nous disait rien, mais on a quand même noté l'adresse et nous nous y sommes rendus.

Êtes-vous déjà allés dans une salle de quilles qui n'a probablement pas été rénovée depuis les années soixante-dix ? C'en était drôle tellement la salle était rustique! Le mécanisme qui ramène les boules était tellement ancien qu'on risquait de se faire écraser un doigt si on ne faisait pas attention lorsqu'on choisissait notre boule (boules qui étaient même parfois craquelées). La musique était un mélange de compliations "Cité Rock Détente" et de chansons plus actuelles. Exception faite des moniteurs sur lesquels étaient inscrits les pointages, tout était ancien là-bas (surtout la climatisation!).

Mais maudit qu'on a eu du fun quand même!

dimanche 27 septembre 2009

Bye Bye Maison!

Ici, on a un bail qui commence à partir de Février. Nous venons tout juste de recevoir l'avis de renouvellement (et par conséquent une nouvelle augmentation du loyer) et après avoir réfléchi pendant deux jours, j'en suis venu à la conclusion que la maison ne convenait plus à mes besoins.

Bien sûr, elle est belle et grande, mais pour la portion que j'en utilise (ma chambre, la salle de bain et la cuisine), je me dis que pour un peu moins cher je pourrais avoir un bel appartement pour moi tout seul. Je ne veux pas déménager tout de suite avec F parce que ça fait à peine plus d'un an qu'on se fréquente et comme ça fait vraiment très longtemps que je n'ai pas habité seul, je me dis que c'est maintenant le moment idéal.

J'ai donc piqué une petite jasette avec ma coloc tantot pour lui expliquer mon point de vue et elle a compris. J'ai besoin d'habiter seul pendant un temps. Je vais donc commencer tranquillement à me chercher un petit logement qui sera disponible pour Février.

Génération Passe-Partout

Plusieurs artistes québecois se sont réunis pour créer un disque hommage à l'émission Passe-Partout en reprendant plusieurs chansons de la populaire émission. Le disque sort en magasin ce mardi, mais certains extraits sont déjà disponibles. Depuis quelques temps, on peut entendre à la radio Patrick Groulx avec sa version aux accents Irlandais de "Laisser sa trace".

J'ai fait quelques petites recherches sur Internet ce week-end. curieux que j'étais d'entendre les autres chansons, et je suis tombé sur la reprise de "Les Maisons", interprétée par Coeur de Pirate. J'aime beaucoup sa façon de la chanter:

vendredi 25 septembre 2009

Martine vous souhaite un bon week-end!








mercredi 23 septembre 2009

Appelez-moi "Pat"!

Il est arrivé à quelques reprises qu'on me dise que je ressemble à telle ou telle personne connue. Ça me fait rire, parce qu'à chaque fois la ressemblance est faite avec quelqu'un qui ne me ressemble pas du tout. Quand j'avais 20 ans, on m'a comparé à Tobey Maguire (aucune idée de comment ils ont fait pour trouver des ressemblances!)

Cet après-midi, lorsque je suis arrivé au travail, j'ai eu une drôle de conversation avec une collègue (petite madame fin quarantaine, qui est pâmée sur moi) :

Elle: Chuck! Je sais à qui tu me fais penser!
Moi: ...?
Elle: Je trouvais que tu ressemblais à quelqu'un, mais je ne savais pas qui... J'ai vu un film en fin de semaine, et là je le sais! Tu ressembles à Patrick Schwan!
Moi: Schwan? C'est qui?
Elle: Patrick Schwan, là! Celui qui est mort récemment!
Moi: Patrick SWAYZE?
Elle: Oui! Celui qui jouait dans Mon Fantôme d'amour!

Bon, j'avoue que c'était extrèmement flatteur, mais soyons réaliste: je ressemble fuck all à Patrick Swayze!

mardi 22 septembre 2009

Ombres Chinoises

Escapade chez Archambault

Ce soir je n'avais pas envie de rentrer directement chez moi après le travail. J'ai donc décidé de marcher jusqu'au Archambault de Place Ste-Foy (qui est ouvert tout les soirs jusqu'à 21h30) et d'y flâner un peu tout en cherchant quelques trucs intéressants dans les DVD.

Je ne vais presque jamais chez Archambault, mais ce soir, j'en avais envie.

Eh bien, c'est seulement une fois rendu sur place que j'ai appris qu'EXCEPTIONNELLEMENT il était fermé hier soir ET ce soir!

M'â me contenter de mon bon vieux HMV, à l'avenir!

lundi 21 septembre 2009

Mon vice caché...

Habituellement, je ne suis pas un gars qui trippe télé. J'aime Les Simpsons (comme tout le monde!) et j'ai été accro à l'émission Friends, mais je ne suis pas du genre a suivre les téléromans du genre Annie et ses hommes, Destinées ou Providence... Même chose pour ce qui est des téléréalités ou des soaps américains.

Il m'est arrivé de tomber sur une émission et d'y trouver un certain interrêt, mais sans toutefois me souvenir de regarder la suite la semaine d'après. En fait, dans toute ma vie, le seul téléroman que j'ai suivi RELIGIEUSEMENT, c'était Melrose Place... On y retrouvait toujours des drames épouvantables, des trahisons outrageusement exagérées et des personnages fous mouraient mais revenaient quand même dans la saison d'après. Moi-même, j'étais surpris d'aimer cette émission à ce point.

La série est terminée depuis 1999, mais cette année ils ont commencé à diffuser la suite. Certains personnages reviennent, mais la plus part sont nouveaux. Au début je n'étais pas certain d'aimer ça, mais j'avoue qu'après deux épisodes je sens déjà que je vais accrocher...

Melrose Place... eh oui! Honte à moi!

Retombé en enfance

*Tout d'abord, milles excuses pour ne pas me tenir à jour plus régulièrement. Ce n'est pas que je ne vous aime plus, loin de là! C'est juste que depuis plusieurs jours j'éprouve une grande fatigue. Je dors assez bien la nuit, mais je suis tout le temps fatigué quand même et, le soir venu, je n'ai plus tellement envie de chercher quelque chose de palpitant à écrire ici. Mais ce n'est que passager, je vous le promet.

En ce lundi matin (où j'ai manqué mon rendez-vous de 9h0o chez l'optométriste justement parce que je me sentais trop crevé pour me lever à 8h00), je me suis dit que j'allais au moins me botter le cul pour vous faire un petit coucou et pour vous parler de mon week-end qui fut quand même assez agréable. Alors voilà le coucou:

Coucou!

Vous avez passé une bonne fin de semaine ? Moi, je suis allé voir "Il pleut des Hamburgers" en 3D au cinéma IMAX avec F. Je n'ai pas une grosse expérience dans les films 3D (j'ai vu Bob l'éponge quand je suis allé à La Ronde; Vendredi 13 part.3 lors d'une nuit de films 3D à Montréal il y a quelques années; puis Station Spatiale 3D). Eh bien le film d'en fin de semaine, je l'ai trouvé super sympathique. Il n'y avait pas beaucoup de trucs qui nous sautaient au visage, mais l'effet 3D était toujours intéressant quand même. Un bon film à voir avec les enfants.

Et tant qu'à être aux Galeries de la Capitale, nous avons décidé aussi d'aller faire un petit tour au Méga Parc. Je n'y étais pas allé souvent et c'est F qui a insisté, mais j'avoue que j'ai eu beaucoup de plaisir. Nous n'avons fait que quelques manèges ainsi qu'une partie de Rigolfeur. Ça a fait une belle journée à peu de frais.

J'ai aussi commencé à m'informer pour le Festival des couleurs du Mont Tremblant. Je n'y suis allé qu'une seule fois, il y a 10 ans, et j'aimerais y retourner bientôt. Mais pour ça, on a besoin d'un lift..... on va donc essayer de se trouver des amis bouche-trous avec une voiture et qui seraient libre un week-end d'octobre! héhéhé!

mercredi 16 septembre 2009

Moi aussi, je veux me marier !

C'est tellement plus original qu'une entrée traditionnelle! Imaginez ce couple qui va réellement tripper chaque fois qu'ils regarderont la cassette du mariage. C'est une super idée!

C'est n'importe quoi !! / Its n'importe what !! (la job)

*À la job, on a un nouveau qui devait commencer hier matin. Il a réussi a avoir un accident de voiture en chemin et, lorsqu'il est arrivé au travail, il s'est plaint qu'il avait mal au cou et c'est la gérante qui a dû l'emmener à l'hôpital... j'ai comme le feeling qu'on ne le reverra pas de sitôt, celui-là.

**Ils ont repeint une grosse partie du plancher dans la cuisine et c'est HALLUCINANT à quel point c'est devenu glissant. En plus, mes chaussures cheaps achetées chez Zellers ont zéro adhérence et avec ma fâcheuse tendance à me péter la gueule (comme ici, ici et surtout ici) combien vous gagez que je me fait une fracture d'ici quelques jours ?

***Vous avez sûrement déjà vu passer sur le Facebook de vos amis (qui veulent se faire lancer des fleurs) le fameux message: «Si vous lisez ceci, même si on ne se parle pas souvent, postez un seul et unique mot qui me décrirait, selon vous». Eh bien j'ai une collègue qui a une fâcheuse tendance à se frustrer pour rien et, lorsqu'elle se rend compte qu'elle n'a pas d'allure, elle essaie de faire croire qu'elle n'était pas fâchée et que c'est les autres qui sont suceptibles. Elle a d'ailleurs souvent des conflits avec moi et elle a déjà tenté de me faire une réputation de gars éternellement frustré... mais personne n'a été dupe. Eh bien cette fille, elle est sur mon Facebook et il y a quelques temps, elle a posté ce message. J'ai tellement passé proche écrire «Connasse»! Mais je ne l'ai pas fait parce que je suis un bon p'tit gars.

****Récemment j'ai été mis en charge de laver les plancher des congélateurs. Ça gèle tellement vite une fucking moppe sur un plancher en métal glacé... stie que c'est d'la marde!

*****Hier, ma collègue Gwyneth m'a dit qu'elle trouvait que j'étais une brute, juste parce que je l'ai joyeusement brassée en passant proche d'elle. Elle m'a dit qu'elle ne serait pas capable d'être avec un homme, et après que je lui ai fait remarquer que Gwendoline (sa blonde) devait trouver ça plate de baiser avec elle, elle m'a répondu que "deux filles, c'est pas pareil". Romance ? Douceur ? Respect de l'autre ? Mauzus que ça doit être plate d'être une lesbienne!..

dimanche 13 septembre 2009

Honte et Terreur chez la coiffeuse...

Je ne suis pas allé aux pommes aujourd'hui parce que ça fait deux nuits consécutives que je ne dors pas et que j'ai été malade très tôt ce matin. J'ai l'impression que c'est un début de grippe doublé d'une amygdalite (ben oui, à 27 ans et 9 mois j'ai encore mes amygdales!) ... Mais bon, ne vous en faites pas, je devrais survivre. Comme je dormais chez F et que je n'ai pas voulu le réveiller, je suis allé m'étendre sur son divan en attendant qu'il se lève et je me suis tapé l'intégrale de l'émission Salut Bonjour.

Le rapport avec mon titre? Il est dans le prochain paragraphe.

Hier, en quittant ma maison pour me rendre chez F, j'ai pété un plomb après mes cheveux et je suis arrêté arrêté chez ma coiffeuse. Depuis avant le début de l'été elle ne se lasse pas de me dire que des mèches blondes, ça m'irait bien. Mais étant tout le contraire d'un gars "fashion", j'ai toujours hésité et refusé... jusqu'à hier. Peut-être était-ce dû à un trop plein de Tylenols Ultra-Efficaces, mais reste que lorsqu'elle m'a demandé «Et puis, on t'arrange ça comment aujourd'hui?» au lieu de lui répondre de faire ça comme d'habitude (c'est-à-dire le genre de coupe qui passe totalement innaperçue) je lui ai dit qu'on pourrait essayer de faire des mèches...

**Petit détail: j'ai déjà vu des gens avec des mèches, et ma cousine m'avait déjà dit que ça se fait avec un "casque-avec-des-trous-dedans-que-y'a-des-mèches-qui-sortent" mais j'avais jamais vu ça live.

Toujours est-il que ma coiffeuse s'est empressée d'aller chercher le ti-casque (et quand je dis "ti-casque" c'est parce que ma tête, qui est étonnament large, n'a pas rentré dedans...). Je me suis donc retrouvé avec un casque un peu plus gros et dont le matériel faisait vaguement penser à une couche pour bébé. Et pour rajouter à la gêne, ça s'attachait sous le menton avec deux petits cordons... Avec ça sur la tête, j'avais l'air d'avoir autant de personnalité qu'une hémorroïde...

Coiffeuse commence donc à me piquer avec un genre de pince en métal au travers du casque afin d'en sortir quelques mèches. Plusieurs mèches. Trop de mèches? J'avais pourtant précisé que je ne voulais pas quelque chose de trop voyant...

Là, j'ai commencé à me dire que j'avais probablement fait une erreur...

Une fois la job faite, Coiffeuse m'a étendu la coloration sul'coco puis m'a enveloppé la tête dans un truc en plastique. C'est pas mêlant, j'avais l'air d'une mémé qui veut protéger sa permanante des intempéries... Dans un salon pour hommes, ça fait chic!

«Bon! s'est exclamée fièrement Coiffeuse. Maintenant, on attend une vingtaine de minutes (et, se tournant vers les trois autres hommes qui attendaient:) Next!»

Attends une minute, toi là. J'viens tu d'comprendre qu'il faut que j'aille m'assoir sur les "chaises d'attente" pendant vingt minutes?! Et alors que j'allais m'installer, ma gêne est partie, laissant place à la honte. Ho*tie!...

J'ai donc dû faire semblant de lire le journal pendant presque une demi-heure, prenant soin de tourner la tête de façon à ce qu'aucun client ne puisse voir mon visage que je sentais devenir de plus en plus rouge à chaque seconde, pendant que Coiffeuse faisait une p'tite coupe fraîche à un autre gars.

Lorsqu'elle en a terminé avec lui, j'ai pu retourner m'asseoire sur sa chaise et elle m'a demandé si j'étais prêt à me faire déballer la tête. Je ne l'était pas vraiment, mais au point où j'en étais, il était trop tard pour reculer. Elle a donc retiré le plastique... puis le casque...

HOLLY SHIT!!!

Toutes les mèches étaient dressées dans les airs... on aurait dit que je m'étais fait planter plein de longs cure-dents dans la tête! J'avais l'air d'un porc épic bleetché! Mon visage, déjà pâle à cause de la grippe, a perdu encore plus de couleurs...

Devant mon air ahuri, Coiffeuse s'est empressée de préciser que ce n'était pas encore rincé et qu'elle allait en plus pâlir ma couleur naturelle. Une fois rincé, teint, re-rincé, séché et peigné, c'était beaucoup mieux. Ça donne un p'tit air de gars qui revient d'un voyage dans le sud. F a aimé et selon lui, j'ai l'air d'un kid.

Pour la premère fois de ma vie, j'ai eu une teinture de salon, avec des mèches bleetchées. Je trouve que ça me va bien... mais stie que j'me sens fif !..

samedi 12 septembre 2009

Morphée, pourquoi m'as-tu abandonné ?!

Il est six heures du matin et je viens de passer au travers une autre nuit d'insomnie. Je me suis retourné dans mon lit toute la nuit, dormant par coups de dix ou quinze minutes ici et là. J'avais un début de mal de gorge et dès que je me sentais sombrer dans le sommeil, je commençais à avoir du mal à avaler ma salive et ça me réveillait, je me retournais et ça me réveillait encore plus...

Maudite affaire!

Voyons le côté positif: on est samedi et je pourrai me taper un petit somme au cours de la journée si j'en ai envie, histoire de ne pas me mettre à ronfler dans la face de mon chum quand j'irai le voir ce soir.

Et demain, on va cueuillir des pommes chez sa mère. Yééé!

jeudi 10 septembre 2009

WTF ?!?

Si vous ne l'avez pas vu, ça vaut vraiment la peine de jeter un coup d'oeil...

mercredi 9 septembre 2009

C'est n'importe quoi !! / It's n'importe what!!

- Je suis invité chez la mère de F, dimanche prochain. Elle a des pommiers et on va faire la cueuillette au cours de l'après-midi. Ce sera la deuxième fois de ma vie que je vais ramasser des pommes. Yé! Je vais essayer de manger celles que je rapporterai au lieu de les laisser pourrir dans mon frigo comme à chaque fois que j'en achète...

- Mon amie Gwyneth est allée à la fête Arc-en-Ciel, le week-end dernier et elle en a ramené plein de sachets de lubrifiant qu'ils distribuaient. Hier, alors que je travaillais, Gwyneth est allée fouiller dans ma case et a rempli les poches de mon jeans avec ces sachets. J'aurai pas le choix: va falloir que je baise pour passer tout mon stock de lub ! Gnahahahaha!! (rire diabolique)

- Je viens tout juste de terminer Hell.com... Patrick Senécal est égal à lui-même: c'est un véritable génie. Ses romans (surtout les deux derniers) ne font pas juste nous divertir; ils nous font aussi réfléchir. Va falloir que je m'informe pour les dates du prochain Salon du Livre qui se passer à Québec. Si Sénécal y va, j'irai aussi. Faut que je le voie!.. Faut que je le touche!..

- J'ai reçu une demande d'amis sur Facebook d'un gars que je ne connais pas. Je lui ai envoyé un message pour lui demander la raison pour laquelle il m'envoyait une demande et il m'a répondu que c'était parce qu'il avait vu qu'on avait des amis en commun... Ok..........? Tu rajoutes des inconnus à ton Facebook juste parce que tu as des amis en commun avec eux ? Weird!..

- Toute la foutue journée, j'ai eu une toune de Rock'n Nonne dans la tête. Ça fait presque trois ans que je n'ai pas regardé le film (depuis que mon ex avait écouté la trame sonore en boucle pendant deux semaines et que j'ai passé à un cheveu de péter les plombs après lui...).

- Dans moins de deux mois, ce sera l'Halloween et je trippe déjà! C'est ma fête préférée de l'année. J'aime ça encore plus que ma propre fête! Vive l'Halloween!!

I love his nuts!!

lundi 7 septembre 2009

Un dimanche au soleil

Je crois que j'ai attrapé mes derniers coups de soleil de la saison hier. Quand je plisse mon front, ça fait mal. Mais c'est correct; ça termine bien l'été.

Hier matin, au lever, F et moi avons décidé d'aller prendre un petit déjeuner dans un resto pas très loin de chez lui qu'on se promettait d'essayer depuis des mois. Si on ne tiens pas compte du fait que F a trouvé un bout de plastique dans ses oeufs et qu'il a passé proche s'étouffer avec, c'était number one. Mais je doute qu'on y retourne...

Alors qu'on mangeais, F m 'a confié qu'il y avait une petite chance pour qu'il soit transféré à Montréal d'ici un an. Ce n'est qu'une très petite chance, mais il tenait quand même a m'en parler. Il avait l'air un peu inquiêt, mais je lui ai dit de ne pas s'en faire parce que pour ce qui est de moi, eh bien ce n'était pas un problème. S'il devait partir, je partirais aussi.

Après le repas, nous sommes allés nous promener dans le Vieux Québec, où j'ai croisé l'Accompagnateur Mystère que je n'ai pas osé aller saluer parce qu'il était en pleine conversation avec son Tendre Moitié et deux autres personnes. F et moi sommes allés zieuter un peu les amuseurs publiques et j'ai réussi à tacher mon pantalon blanc avec une fucking slush aux raisins (c'est tu pas assez maudit?! Je bois de la slush gros max deux fois par année et la fois que je suis habillé en blanc, je réussis a m'éclabousser avec!). J'ai été obligé de courir les pharmacies pour trouver du Tide To Go, mais ça a rien changé aux goutelettes mauves qui parsemaient mon pantalon en haut de la cuisse et à côté du zizi.

Le reste de la journée et la soirée ont été assez tranquilles et aujourd'hui, lundi, c'était officiellement le début de mes "grosses journées" au travail. En moyenne je fais environ une heure et demi de plus par jour et ça va se poursuivre ainsi jusqu'à l'été prochain. Mais c'est une bonne chose. Donc Yé!

vendredi 4 septembre 2009

En 1993...

... une BS s'est lancée dans la musique.



*Faut admettre que ça accroche quand même comme chanson...

jeudi 3 septembre 2009

«Une belle p'tite chaleur...»

Je vous ai déjà parlé de Gwyneth, ma collègue et amie lesbienne, et de sa blonde Gwendoline. Eh bien aujourd'hui, Gwyneth m'a raconté sa dernière mésaventure en camping et j'ai eu envie de la partager avec vous.

Gwyneth et Gwendoline aiment le camping. Surtout Gwendoline. Elles y sont allées récemment, mais le soir venu, alors qu'elles avaient monté leur tente et se prélassaient dehors, Gwyneth a commencé à se plaindre qu'elle avait peur de se geler le cul pendant la nuit.

- T'inquiète pas, lui répondit Gwendoline, je vais te régler ça. Je vais enlever toute l'humidité dans la tente et il va régner une belle p'tite chaleur...

Notre amie Gwendoline s'est levée et, après avoir roulé les manches de sa chemise à carreaux, avoir craché à terre et s'être réajustée à la fourche, elle est entrée dans la tente où elle a allumé une grosse chandelle qu'elle a placée dans un pot de terre cuite. Elle est ensuite retournée dehors, en prenant soin de bien refermer la tente.

Gwyneth et Gwendoline ont continué leur soirée dehors, faisant des activités de lesbiennes (je sais pas ce qu'elles faisaient exactement puisque je n'étais pas avec elles) et Gwendoline se levait de temps en temps pour aller dans la tente, histoire de s'assurer que tout était OK avec la chandelle. Chaque fois qu'elle revenait dehors, elle assurait à Gwyneth qu'elles auraient droit à «une belle p'tite chaleur» lorsqu'elles seraient prêtes à aller dormir.

Lorsque l'heure du dodo arriva, nos deux gouines coquines se sont avancées vers la tente, Gwendoline toute fière de préciser à nouveau que ce serait agréable de dormir dans cette belle p'tite chaleur. Elles ont ouvert la fermeture Éclair de la tente... et furent accueuillies par un gros nuage de fumée noir tellement dense qu'elles avaient du mal à voir l'intérieur de la tente.

Pendant que Gwyneth attendait dehors, Gwendoline est allée se rendre compte de ce qui se passait. Au travers la fumée, elle a vu que la chandelle avait penché sur un côté et que la flamme léchait le bord du pot en terre cuite qui s'était mit à fumer furieusement.

Elles ont dû aérer la tente pour disperser la fumée et n'ont pas eu droit à leur belle p'tite chaleur pour dormir.

...ou peut-être y ont-elles eu droit. Après tout, il existe d'autres moyens pour réchauffer l'atmosphère.

Ça arrive (sûrement aussi) aux meilleures

Moment intense à la Pyramide...

Ce matin, je me suis réveillé avec un mal de tête lancinant qu'un Motrin, deux Advils et deux Tylenols Ultra-Efficaces ont réussi à faire passer (pis ostie que j'étais de bonne humeur quand ils ont commencé à faire effet!). J'ai sauté dans la douche, sauté dans mes fringues, sauté par dessus Teddy qui roupillait au beau milieu de l'escalier, et finalement sauté dans l'autobus qui m'a mené jusqu'à la Pyramide de Sainte-Foy. Rendu là, sprint effréné jusqu'à la librairie La liberté... J'ai fait rapidement le tour des deux tables à l'entrée sur lesquelles sont exposés les nouveautés, mais aucune trace de Hell.com.

D'un pas décidé, j'ai commencé à marcher vers la caisse, prêt à empoigner la petite vendeuse au collet et à la menacer et la traîter de tout les noms, mais à mi-chemin j'ai fait un face à face avec un rayon rempli de livres de Senécal.

Tous les romans en format poche, une nouvelle édition gros format de 5150, rue des Ormes avec la tronche de Marc-André Grondin sur le cover et, tout en haut, Hell.com (en vente à 26,35$ même si annoncé à 32,95$), qui me faisait de grands signes! Oh Sweet Lord!! Toujours sous l'effet des Motrin/Advils/Tylenols Ultra-Efficace, je crois que mes cris de joie ont résonné dans toute la Pyramide...

J'ai saisis le livre, ainsi qu'un signet gratuit, j'ai payé et je me suis élancé vers mon lieu de travail où je suis arrivé avec presque une heure d'avance. Juste assez de temps pour commencer à lire. Et, avec le premier chapitre terminé, j'ai l'impression que je me suis embarqué dans 557 pages de pur bonheur.

mercredi 2 septembre 2009

Les Grandes Découvertes

Suzie vient de réaliser qu'elle n'aime pas les hommes...

*Excusez, mais je la trouvais juste trop drôle!

Comment me faire exploser la tête...

Dans la même soirée apprenez-moi que la bande annonce du film Les Sept Jours du Talion est disponible:




... et moins d'une heure plus tard dites-moi que le livre Hell.Com est sorti en librairie.


J'vous ments pas; le sang m'en a presque pissé par les oreilles tellement j'étais excité. I LOVE YOU, PATRICK SENÉCAL!!!

Je viens de loader!...

Avertissement:
Si vous lisez le billet qui suit, je vais probablement baisser beaucoup dans votre estime.
____________________

Je sais que j'ai l'air d'un gars super intelligent quand on lit mon blog *tousse, tousse* mais sachez que je suis d'une nullité désarmante quand on parle d'informatique. J'ai du mal à me rappeller où se trouve le piton power sur mon portable. Quand F essaie de m'expliquer quelque chose au sujet des ordinateurs, on dirait que je met mon cerveau sur son écran de veille... c'en est presque frustrant pour lui. Ce qui parraît si simple à lui me semble être carrément du mandarin sous-titré en montagnais. Bref, j'suis à chier avec TOUT ce qui concerne l'informatique!

Toujours est-il qu'il y a environ trois ans, je me suis inscrit à AccèsD après qu'un employé de chez Desjardins m'ait vanté les mérites de ce service et m'ait promis que ma vie en serait simplifiée. Finies les visites au guichet pour payer les factures, fini le livret à mettre à jour... la joie! (selon lui)

Mon compte de carte de crédit Visa a été ajouté automatiquement à AccèsD. Mais à part ça, j'ai jamais réussi à ajouter la moindre fucking facture. Que ce soit ma MasterCard, ma carte Futur Shop, mon compte Sears.... je devais continuer à les payer au guichet parce que j'étais trop fier pour appeller chez Desjardins et leur dire que "j'comprend paaas!..."

Lorsque j'ai prit un contrat pour un cellulaire chez Solo Mobile, ils m'ont offert de m'envoyer la facture directement par courriel et qu'ensuite ce serait facile pour moi de la payer avec AccèsD. À ce moment là j'aurais mordu la p'tite vendeuse. Cependant, j'ai accepté et ladite facture est arrivée quand ? Today !

Prenant mon courage à deux mains et laissant ma boîte de kleenexes pas trop loin pour si une crise de larmes survenait, je suis allé sur AccèsD en me disant que je serais capable. Il était temps que je fasse un homme de moi ! Après tout, je suis presque capable de programmer un vidéo tout seul, alors pour quelle raison ne pourrais-je pas accéder à mes factures sur AccèsD ? (ouh! quel jeu de mots frétillant!)

Eh bien.... j'ai réussi, stie! J'ai trouvé comment ajouter ma facture de cellulaire et, par la même occasion, je me suis rendu compte que ma MasterCard, mon compte Futur Shop et mon compte Sears ont également été ajoutés aux factures... peut-être qu'à force de me voir payer mes comptes au guichet, les gens de chez Desjardins se sont dit qu'ils les ajouteraient eux-même parce que j'avais pas l'air d'être parti pour loader l'information tout seul...

Sombres Surprises...

J'ai hyper mal dormi la nuit dernière et j'ai dû me réveiller à 7h30 du matin pour passer un coup de fil. Je m'attendais à être knock out toute la journée et à tomber endormi aux alentours de 22h00, mais là il est 1h20 du matin et je ne dors toujours pas... Je rumine de sombres pensées.

Lundi soir, j'ai jasé avec ma mère. Elle m'a dit que ma grand-mère avait fait un ACV il y a quelques jours. Elle s'en remet tranquillement, mais il y a encore un risque qu'elle en fasse un autre.

Je connais fuck all dans ces affaires-là, mais ma grand-mère a eu 94 ans il y a environ une semaine et 94 ans, ce n'est plus très jeune. Lorsque je suis allé chez mes parents, le mois dernier, je l'ai vue et elle avait l'air relativement en forme. Je dis «relativement» parce que lorsque je suis allé la voir, elle ne se rappellait plus qui j'étais (mais bon, ça faisait quand même quelques années que je ne l'avait pas vue). Cependant, quand je suis repassé près d'elle, dix minutes plus tard, elle a redemandé qui j'étais...

Elle commence à en perdre des bouts. Elle peut se souvenir qu'elle a un petit fils qui s'appelle Chuck, mais elle oublie qui est Chuck «physiquement». Je ne sais pas comment je me sentirais si je devais en arriver à oublier ce genre de choses. Ça doit être tellement... bizarre !

Une journée elle est en forme, le lendemain elle est pratiquement à terre... On se doute bien qu'elle n'en a plus pour longtemps à vivre. Je n'ai jamais été super proche d'elle (je n'ai jamais été super proche de personne de ma famille, d'ailleurs) mais ça me désole lorsque ma mère me transmet ce genre de nouvelles.

Il y a quelques mois, l'un de mes oncles est décédé après une longue lutte contre le cancer, et maintenant c'est ma grand-mère qui semble être proche du grand départ... C'est chiant, la mort.

mardi 1 septembre 2009

Fragments fous de désirs

J'ai choppé la Pandémie Ludique. Elle m'a été transmise par Bast. Je me permettrai toutefois d'utiliser le mot "Hommes" plutot que "Garçons"...

Donc, ce que je préfère chez les HOMMES:

J'aime leur voix. Une voix chaude et suave. Un ton doux et grave. Une belle voix d'homme peut me séduire en quelques secondes seulement et me faire fantasmer furieusement sur son origine.

J'aime leur regard. De préférence des yeux bruns foncés ou noirs, un regard sérieux et intelligent, un regard qui accroche.

J'aime également un homme de ma grandeur ou plus grand. J'adore les longues jambes. Mesurant moi-même presque six pieds, je ne verrais pas d'intérrêt à me retrouver en couple avec un petit bonhomme de 5'5...

Aussi étonant que cela puisse parraître pour un gai (nous sommes si superficiels!) j'aime bien un homme un peu rembourré. Je parle ici d'un mignon petit bourrelet. Je n'aime pas le genre de mec si mince qu'il doit s'habiller avec du X-Small.

En terminant, j'aime les hommes aux cheveux foncés. Je n'ai rien contre les blonds, mais ceux que je trouve les plus carquants sont les hommes aux cheveux noirs ou brun foncé. Et si en plus il arbore le look veston/cravate, eh bien là il pourra me demander à peu près tout ce qu'il voudra!

_______________
_______

Ce que je préfère chez les FEMMES, maintenant:

J'aime une femme naturelle. Elle peut être maquillée, mais pas à outrance. Si son visage n'est pas aussi parfait que dans les magazines, elle n'en sera que plus jolie à mes yeux. Si ses cheveux ne sont pas toujours coiffés à la dernière mode et lissés au fer plat chaque matin, elle gagnera des points.

J'aime celles qui ont le courage de porter des chaussures à talon hauts. Je trouve très sexy une jambe de femme qui émerge d'une robe, le mollet tendu, pour terminer dans une chaussure à talon aiguille.

J'aime les femmes qui ont le sens de l'humour. Celles qui ont un rire franc et qui sont capable de rire d'elles-mêmes.

J'aime celles qui sont capable de se salir les mains sans rechigner. Qu'elles refassent la peinture du salon ou bien qu'elles jouent dans le moteur d'une voiture plutot que de craindre de se briser un ongle.

J'aime qu'une femme soit en contrôle. Si elle est du genre à piquer des crises à son amoureux ou à ses amies à tout bout de champs et sans raisons, elle perd tout intérrêt à mes yeux.

________________
___________

Comme ce cher Bast a précisé qu'il n'aimait pas le terme "Tag", je répanderai la Pandémie Ludique chez l'Accompagnateur-Mystère, Adélie, Lily, P'tit Homme ainsi que chez tous les autres qui auront envie de l'attraper!

Need Help

Est-ce que quelqu'un a la chanson Caméra Vidéo des Trois Accords ? J'aimerais l'avoir, mais je ne la trouve nulle part.

*Et je tiens à préciser que je ne suis pas un fan de ce groupe, mais j'ai cette chanson dans la tête depuis quelques jours...

Bref, si vous l'avez, ce serait sympa de me l'envoyer par courriel (adresse dans mon profil blogger).

Édit:
Merci à Lily qui m'a trouvé la chanson!

Note à moi même:

Ne pas oublier de prendre rendez-vous chez l'opto pour mes verres de contacts jetables parce que je suis sur ma dernière paire que j'aurais dû jeter il y a déjà plus de trois mois... Ça doit pas être ben bon pour mes yeux, ça... L'optométriste risque de me faire des gros yeux... J'vais p't-être même v'nir avec la larme à l'oeil, qui sait !

...dans l'brun!

Pour moi, la fin de l'été et la rentrée scolaire ne signifient pas que l'arrivée en ville des p'tites guidounnes et des jeunes yo insolents (sans parler des bouchons dans l'autobus). Pour moi, ça signifie qu'à mon travail je vais me taper des grosses journées de malade mental.

Cependant, je ne m'en plaindrai pas puisque c'est habituellement à la fin de l'été que je suis sérieusement dans le trou sur le plan des finances! Ma boss m'a prévenu que c'était à partir ce cette semaine que mes heures allaient grimper de façon drastiques. Yé!

Et, comme si c'était pas assez wonderful, j'ai reçu mon chèque de TVQ, qui a le don de se pointer exactement au moment où je commence à être dans le brun («être dans le brun», ça vient après «être dans le rouge»; c'est quand on est vraiment dans la marde.)

lundi 31 août 2009

La langue sale

Ce week-end, c'était la fête d'un ami de F. Pour l'occasion, nous nous sommes tous retrouvés au restaurant Rouge ou Blanc. C'était la première fois que j'y allais mais c'est quand même plutot bien comme resto. F et moi avions apporté deux bouteilles de vin qu'on a descendues très rapidement.

Nous étions une quinzaine et malgré une coupe de vin qui a explosé, tout s'est super bien passé. La nourriture là-bas est très bonne mais ils mettent des crevettes dans presque tout (et j'ai horreur des fruits de mer). Je me suis donc contenté d'une assiette de tortellinis et d'une méga grosse part de gâteau au chocolat Toblerone pour dessert.

Le lendemain (hier), lorsque je me suis réveillé, je suis allé faire mes petites affaires à la salle de bains et, au moment de me brosser les dents, je me suis rendu compte que ma langue était toute noire. Pas rouge foncé, pas brune... NOIRE. On aurait dit que quelqu'un m'avait colorié la langue avec un crayon marqueur noir pendant mon sommeil.

J'ai montré ça à F et il m'a dit de ne pas m'inquiéter, que ça devait être causé par le mélange du chocolat et du vin que j'avais absorbé la veille au soir. Selon lui, c'était pour disparaître avant l'heure du souper.

Malgré mes nombreux brossages de dents et rinçage de bouche avec du Scope, ma langue est encore partiellement noire ce matin. La moitié seulement est revenu à sa couleur initiale. J'espère que d'ici demain tout sera revenu à la normale.

vendredi 28 août 2009

«L'été c'est fait pour jouer...»

Je ne peux pas vraiment dire que j'ai profité de mon été encore cette année. J'ai fait un petit voyage, mais à part ça, c'était plutot tranquille. Un peu de roller, un peu de kayak... je ne suis pas allé une seule fois à La Ronde ni aux glissades d'eau...

Quand j'étais en congé, la température était coussi-coussa. Et puis on a commencé à avoir de vraies belle journée presque seulement au début août, non ? Et là, depuis quelques jours, on gèle le cul.

Où sont passés les beaux étés comme quand j'étais petit ? Ceux où on pouvait passer nos journées à la plage de juin jusqu'au début septembre... Depuis quelques années, c'est franchement pas terrible. Ça me déprime de penser que c'est déjà presque terminé.

La Belle et La Bête

Pour (copier? m'inspirer de?) Le Bête, Galadriel, La Rousse Urbaine et tout les autres qui l'ont fait, j'ai déçidé de vous présenter moi aussi ma belle et ma bête.

Donc ma Belle:


Courteney Cox. Celle qui interprétait entre autres Monica Geller dans Friends et Gale Weathers dans Scream. La seule femme qui arrive à me faire me poser de sérieuses questions au sujet de mon orientation sexuelle... Courteney, quand serons-nous enfin réunis ?

Et ma Bête:

Amy Winehouse... évidemment ! A-t-on déjà vu créature plus effrayante ? Sérieux, si je la croisais dans la rue le soir, je crois que je me sauverais en hurlant. Ses cheveux, ses yeux, son attitude... elle me fait dresser le poil !

mardi 25 août 2009

Yo ! Style "full genre", tsé...

Ça parrait que c'était la rentrée cette semaine. À la job on a eu notre lot de "p'tites guédailles" fardées comme des putes et dont le string remonte trente centimètres au-dessus de la ceinture de leurs pantalons hyper-moulants, qui venaient prendre un café entre deux cours. On a aussi eu plein de p'tits "Yo" avec leurs pantalons tellement larges dont la ceinture est tellement en bas des fesses qu'on se demande comment ils font pour ne pas les perdre.

Et mon classique: les p'tits tabarn*** qui monopolisent l'avant de l'autobus #7 (malgré qu'il y ait plein de place en arrière) et qui ne sont pas foutus d'ôter leurs sacs à dos même si c'est impossible qu'ils/elles ne se rendent pas compte qu'ils/elles bloquent entièrement l'allée. Bande de nazes!

Mais ce début de semaine n'a pas eu que des points négatifs: j'ai prit possession de mon nouveau cellulaire ce matin. Yé!! Et mieux encore: j'ai eu deux billets pour assister à l'avant-match du Rouge et Or, dimanche prochain. Parcontre, ni mon chum ni ma coloc ne sont intéressés à y assister et les autres amis à qui j'en ai parlé ne sont soit pas disponibles, soit pas intéressés... et je ne veux pas y aller seul parce que ce serait plate. Donc si ça intéresse l'un ou l'une d'entre vous (d'y aller avec moi), qu'il/qu'elle se manifeste au plus vite avant que je ne sois forcé de refiler les billets à quelqu'un d'autre.

Edit du lendemain matin:
Ça y est, je viens officiellement de refuser les billets qui m'étaient offerts. Tant qu'à en avoir deux puis risquer d'être obligé d'y aller seul et de ne pas avoir de plaisir... Et ça me fait réaliser aussi que j'ai crissement pas beaucoup d'amis parce que je n'ai eu que trois ou quatre personnes à qui demander de m'accompagner. C'est plutot déprimant.

lundi 24 août 2009

Plug Livre

J'ai toujours aimé lire, mais depuis quelques années, je le fais moins. Cependant, quand je suis allé aux Iles de la Madeleine, je me suis acheté trois livres et je viens tout juste de terminer la lecture du 2e, qui s'intitule Les Enfants du Rasoir.

Sérieusement, ça fait très longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi bon ! La fin est d'une violence inouïe, mais c'est ce que j'aime. J'ai dévoré ce livre en quelques jours et souvent, le soir, je luttais contre le sommeil pour pouvoir continuer à lire.

Si vous aimez l'épouvante et la violence, je vous le suggère fortement. C'est écrit par Joe R Lansdale et publié aux éditions Milady.

Pour ceux que ça intéresse, voici le résumé:

Un coin sympa. Oui, ce lac bordé de pins aurait pu être un coin sympa pour des vacances. Idyllique, même. Becky et Monty sont venus s’y réfugier pour tenter de rebâtir leur couple et d’oublier l’horreur de ce viol dont Becky a été victime sous les yeux de son mari. Un mari qui n’a pas eu le courage de s’interposer…

Mais comment chasser pareil souvenir ? Becky fait d’horribles cauchemars, des visions qui lui semblent prémonitoires. Rien n’est fini, ça ne fait que commencer. Car même si l’auteur du viol s’est pendu en prison, il a laissé derrière lui un terrifiant héritage. Le démon qui le possédait va hanter ses acolytes. Ces derniers, des adolescents désaxés, croyant venger leur complice en poursuivant Becky, vont en fait devenir les instruments démoniaques de cette monstrueuse entité. Ils vont devenir les Enfants du rasoir.

Merci Vicky !

Au mois de mai j'avais tenté de renouveller mon entente avec Fido puis suite à un service vraiment trop merdique j'avais décidé d'annuler tout ça et de me magasiner une nouvelle compagnie. Le contrat se terminait officiellement le 25 août (demain) mais je dois dire que je n'ai pas vraiment magasiné pour mon cell depuis ce temps... En fait, étant trop fainéant, j'avais même décidé de rendre les armes et de carrément rappeller Fido pour leur dire que finalement je préférais rester avec eux plutôt que de me faire chier à essayer de trouver une autre compagnie qui m'arnaquerait à son tour...

Cependant, hier, alors que je me promenais dans un centre commercial, j'en ai quand même profité pour zieuter discrètement les différents kiosques des compagnies de téléphones, sans même prendre la peine de poser des questions aux vendeurs. Au moment où j'arrivais devant celui de Solo Mobile, la petite vendeuse - appellons-là Vicky - s'est littéralement précipité vers moi. Avant qu'elle n'ait eu le temps de terminer son «Bonjour!» je lui ai clairement dit que je ne faisait que regarder.

Cependant, je ne sais pas pourquoi, mais Vicky, je l'ai trouvée étrangement sympathique. J'ai donc commencé à jaser un peu avec elle et à lui poser des questions. Comme elle me donnait des réponses claires et honnêtes (elle ne me cachait pas les points faibles de la compagnie) j'ai fini par trouver avec elle un forfait qui me conviendrait. Je retournerai donc la voir demain (à la fin de mon contrat Fido) pour prendre possession du joli petit appareil qu'elle m'a aidé à choisir. Je serai encore à contrat pour deux ans, mais dans un sens, je préfère ça. Et le plus beau, c'est que je peux garder le même numéro de téléphone que j'avais avec Fido. Yé!

vendredi 21 août 2009

Prises de conscience du vendredi

Première constatation: je suis plate.

À la job, y'a une fille qui est partie. Elle était bien gentille et j'avais du fun a travailler avec elle (même si on ne se croisait pas super souvent). Pour un dernier au revoir, elle a convié tout le monde d'aller souper avec elle dans un petit resto à Ste-Foy. J'avais dit que je serais de la partie, mais finalement, hier, en terminant mon quart de travail, j'avais zéro envie de socialiser. Et qui plus est, je n'aurais pas eu le temps de retourner chez moi pour me doucher et il était hors de question que j'arrive là-bas en sentant le gros sucre dégueulasse.

Et j'ai même pas téléphoné pour leur dire que finalement je n'irais pas parce que je n'avais pas envie qu'ils insistent ou pire, qu'ils offrent de passer me prendre chez moi. Je n'avais juste vraiment plus envie d'y aller.

Je suis vraiment plate parce que je me rend compte que ça m'arrive de plus en plus souvent de m'engager à quelque chose et, à la dernière minute, je n'en ai plus envie.

Deuxième constatation: je suis bizarre.

J'ai encore fait un rêve étrange. J'étais entrain de marcher sur une plage avec ma soeur et son chum et, non loin de nous, il y avait des glissades d'eau. Je m'y suis rendu sans prévenir mes deux comparses et une fois sur place, j'ai vu qu'un grand concours était organisé: il fallait descendre les glissades debout et essayer de ne pas se tuer. Moi, qui n'a aucun côté casse-cou, j'étais soudain tout excité et je me suis élancé dans la première glissade, tout habillé, et je l'ai descendue en un temps record et j,ai fait un double salto en arrivant dans l'eau. Tout le monde trippait.

Habituellement je fais des rêves cons seulement lorsque je mange de la tartinade au tofu avant d'aller dormir, mais hier j'en avais pas mangé. Peut-être que le tofu a fini par atteindre mon cerveau ?

Troisième constatation: trop frustrant!

Alors que F et moi avions décidé d'aller voir Halloween II au cinéma demain soir, je viens tout juste de me rendre compte (il y a environ 5 secondes) qu'il ne sortait pas aujourd'hui, mais plutôt vendredi prochain! Bordel de merde!!!

Quatrième constatation: shit...

J'ai des problèmes avec le G sur mon portable. Quand je presse la touche, il ne s'inscrit pas toujours......

mardi 18 août 2009

I Love You Forever!

Il y a quelques jours, alors que je dormais chez F, le téléphone a sonné vers les 3h00 du matin...

F: «Allo ?»
Homme: «Je t'aime!»
F: «... ?!»
Homme: «....»
F: «Euh... C'est qui ?»
Homme: «C'est Yannick!»
F: «....»
Homme: «C'est pas Gérard ?»
F: «...Non.»
Homme: «... oops! s'cusez!»

C'est drôle, mais ce genre d'appels, ça arrive toujours en pleine nuit. F était vraiment très surpris et je lui ai fait remarquer que c'était probablement juste un gars saoul qui niaisait, mais il m'a dit qu'à l'entendre il avait eu l'impression de parler avec quelqu'un de sobre. Heureusement que ça n'arrive pas trop souvent ces choses-là!

Ça doit TELLEMENT être gênant!

lundi 17 août 2009

BOU !!!

J'ai toujours eu un côté très peureux. Il s'est atténué avec les années, mais encore aujourd'hui, même si j'adore les films d'horreur, il m'arrive de tomber sur certains films qui me troublent au point que lorsque vient le moment d'aller dormir, je peux me lever deux fois pour m'assurer que la porte de la maison est bien verrouillée...

Quand j'étais enfant, c'était pire encore. J'étais terrorisé par le Bonhomme-Sept-Heures (aka "Croque-Mitaine" ou "Père Fouettard") que j'imaginais comme un bonhomme carnaval plus gros qu'une maison et qui mettait les enfants dans une grande poche et lorsqu'il avait faim, il en prenait une poignée (d'enfants) et il les mangeait... Cette image, je me l'était créée tout seul, sans que personne ne me fasse aucune description du fameux Bonhomme-Sept-Heures. Plutot morbide, hein ? Et ma mère ne se gênait pas pour utiliser cette peur; lorsqu'elle voulait que je rentre dans la maison, peu importe l'heure, elle n'avait qu'à me dire que le Bonhomme-Sept-Heures s'en venait et elle savait que j'arriverais dans les prochaines secondes, avec les yeux pleins de larmes.

Évidemment, j'avais aussi des peurs plus "classiques", comme celle de descendre dans le sous-sol ou celle du méchant caché dans mon placard. Cependant, il y avait également la série télévisée Hulk qui me faisait peur. Chaque fois qu'il commençait sa transformation, je me mettait à hurler au désespoir!

Je me rappelle aussi qu'un soir, en écoutant Passe-Partout, j'étais tombé sur leur chanson «La nuit vient dans mon lit»... La crise! Tout me faisait peur dans cette chanson: la musique, les paroles, les silhouettes noires sur le fond bleu... Plus tard, j'ai reçu un disque en vinyle de Passe-Partout et cette chanson y figurait. J'avais eu même trop peur pour arrêter le disque tout seul !

Vous, qu'est-ce qui vous effrayait quand vous étiez enfants ? Aviez-vous aussi des peurs "spéciales" comme moi avec Hulk et Passe-Partout ? Vous pouvez répondre ici dans les commentaires, ou encore écrire un billet sur votre blog si vous en avez trop long à dire. Je me ferai un plaisir d'aller vous lire!

dimanche 16 août 2009

Dans la chambre 1704...

Avertissement
Ce billet renferme des détails qui pourraient choquer certains lecteurs et il s'adresse à un public adulte. Nous préférons vous en avertir.
____________________

Tel que prévu, nous avons été passer notre nuitée de samedi à dimanche à l'hôtel Pur. C'est tellement BEAU dans cet hôtel!!! Nous avons joué les touristes en prenant plusieurs photos et j'en partagerai quelques unes avec vous.

Tout d'abord, en arrivant, il y a eu un petit pépin avec notre réservation. Ça ne nous a pas tellement surpris puisque ça fait pratiquement partie de notre karma. Lorsque F a donné son nom à la réception, la petite dame nous a informé qu'elle avait bel et bien son nom et sa réservation.... mais que plus aucune chambre n'était disponible pour le moment... (?!?) Pourtant, lorsque nous avions téléphoné, la semaine dernière, on s'était fait dire que tout était ok. Ils nous avaient même proposé de nous faire payer 30$ de plus pour s'assurer d'être au-dessus du 14e étage (il y en a 18), mais nous avions refusé, spécifiant toutefois qu'on aimerait quand même être le plus haut possible.

Cependant, comme vous vous rappellez peut-être, lorsque nous sommes allés en Jamaïque, l'hiver dernier, le nombre de places vendues était plus élevé que le nombre de places disponibles dans l'avion et par le plus pur des hasards, nous nous étions retrouvés à voyager en première classe...... eh bien c'est un peu ce qui est arrivé hier aussi. Comme il y avait un problème de chambre, nous nous sommes vus offrir une chambre au 17e étage sans aucun frais supplémentaires. Yé!

Les chambres sont vraiment belles et elles comportent d'immenses fenêtres qui commencent au raz le plancher et se terminent au plafond. Ajoutez à ça la vue qu'on avait de la ville, une fois la nuit tombée, et c'était parfait. Il y avait même deux fauteuils confortables que nous avons tournés face à la fenêtre. On s'y est installés avec quelques verres de boisson. Pour le plaisir, nous avions acheté deux paquets de 25 ballons d'anniversaires bleus et jaunes que nous avons tous gonflés et laissés un peu partout dans la chambre. C'était vraiment juste parce qu'on trouvait l'idée drôle.

Nous avions aussi accès à la piscine et au sauna jusqu'à 21h00 ainsi qu'à un gym ouvert 24 heures. Dans la salle de bains de notre chambre, il y avait une baignoire assez grande pour nous deux et assez profonde pour qu'on ait de l'eau presque jusqu'aux épaules. Nous avons donc évidemment prit notre premier bain à deux. Ensuite, comme on était plutot excités, nous sommes rapidement retourné dans la chambre pour passer à des activités plus.......... intimes.

La baise a donc commencé sur un lit recouvert de ballons jaunes et bleus... puis comme on était au 17e étage et que les fenêtres semblent être semi-teintées, on a décidé de laisser tomber la pudeur et de carrément aller baiser dans la fenêtre! F était appuyé contre la vitre alors que je le pénétrait violement. À ma grande surprise, j'ai trouvé ça follement excitant de baiser comme ça, à l'insu des gens qui déambulaient dans la rue.

Le reste de la soirée s'est passé de façon plutot relaxe. On a continué à boire et à fumer, tout en jasant de n'importe quoi, assis devant l'immense fenêtre. Nous n'avons pas beaucoup dormi cette nuit-là et, passé cinq heures du matin, alors que le jour se levait tranquillement, nous avons à nouveau baisé au-dessus de la ville.

À six heures trente, nous avons essayé de dormir encore un peu, mais au bout d'une heure nous étions affamés et on fait monter le déjeuner (qui était fourni). Oeufs en croûte au saumon pour F et omelette champignons sauvages/épinard/fromage de chêvre pour moi. C'était vraiment très bon! Avant de quitter la chambre, nous sommes allés faire encore un petit saut dans la piscine, puis nous sommes revenus rassembler nos choses.

Et qu'est-il advenu des cinquante ballons jaunes et bleus, vous demandez-vous ? Eh bien ils ont tous été camouflés dans le garde-robe de notre chambre (sans farces). La femme de chambre doit avoir fait un méchant saut en ouvrant la porte! Au moins nous lui avons laissé 10$ sur le lit en guise de pourboire pour nous faire pardonner...






La vue qu'on avait de notre chambre





Au-dessus: Mise en scène de chambre bordélique, le lendemain matin. (on ne l'a pas laissée comme ça)
En dessous: Les ballons cachés dans le garde-robe... hihi!