BLOGGER TEMPLATES AND TWITTER BACKGROUNDS

mardi 12 juillet 2016

Quelques pages tournées

Dans deux jours, ça va faire cinq mois que je suis célibataire (oui, je me suis séparé le jour de la Saint-Valentin). J'ai rencontré quelques hommes depuis, mais il n'y a rien eu de bien bien sérieux. Même sexuellement parlant, c'est plutôt mollo. Il y a dix ans, j'en aurais profité pour me faire aller le bas-ventre de tous bords, tous côtés... mais maintenant, rendu à la mi-trentaine, ça ne me le dit plus tellement de rencontrer juste pour baiser. Je préférerais avoir quelque chose de sérieux, certes, mais je ne suis pas nécessairement pressé de me rematcher. J'attend de trouver le bon gars.

Et pour les cas de crise, j'ai quand même un ami (A) que je vois une ou deux fois par mois quand j'ai besoin "d'évacuer la tension". C'est le seul avec qui je baise depuis quelques mois et ça me va. Il ne cherche rien de sérieux, je sais qu'il voit d'autres gars... et aussi étonnant que cela puisse paraître, je m'en fous. Quand on se voit, on passe une soirée agréable - souper, film, sexe incroyable et même des colleux - mais ensuite je rentre chez moi et je ne pense plus à lui. Je trouve ça cool comme relation en attendant de trouver de quoi de sérieux.

Mon ami Bruno m'a fait remarquer cette semaine que je dois être vraiment stable émotionnellement pour être capable de gérer ça. Pas nécessairement... J'ai su dès le départ que A ne cherchait rien de sérieux. Donc pour moi la question ne se pose même pas: aucune attache sérieuse avec lui. Je vais le voir quand j'ai besoin de me vider, that's it!

Et en attendant de trouver LE prince charmant, je continue de dater de temps à autre... mais à date, c'est pas terrible. J'ai tendance à tomber sur des bizarres ou des désespérés... ça fait quand même des histoires distrayantes et rigolotes à raconter à mes collègues au travail.

Et qu'est-il advenu de Billy? On a essayé pendant quelques semaines de se dater, mais c'était trop compliqué à cause de nos horaires.


vendredi 18 mars 2016

"À bout de souffle et le coeur qui cogne encore..."

Billy dort à côté de moi.

Ce soir il est passé me voir après mon travail. Nous avons un peu discuté puis on s'est embrassé pour la première fois... et on a fait l'amour. C'était bon. Très bon, même. Il s'est endormi peu de temps après. Il avait l'air crevé de sa semaine, le pauvre.

Billy a des journées de fou, des semaines de fou. Nos emplois du temps ne concordent pas du tout et c'est donc vraiment très difficile de se voir quand on en a envie. Je lui ai dit que je ne trouvais pas ça évident. Je lui ai avoué que c'est déstabilisant pour moi de fréquenter quelqu'un qui me plaît autant mais de devoir prendre rendez-vous pour le voir. Je sais que ce n'est pas sa faute: nos horaires ne fittent juste pas. Il m'a assuré qu'on allait y arriver, qu'on réussirait à s'arranger pour se voir.

Je lui ai sourit même si je n'y croyais pas.

C'est chiant parfois la vie...


vendredi 11 mars 2016

Billy (j'te veux dans ma vie!)

J'ai décidé de l'appeler Billy, parce que tout à l'heure il y a eu un vieux succès de Julie Masse qui est passé à la radio. Billy, c'est un beau petit prénom pour le nouveau mâle qui a croisé ma route.

Et comme je travaille avec une gang de filles, elles sont avides de détails et j'en entend parler constamment: est-ce qu'il embrasse bien? est-ce qu'il est bon au lit?! Malheureusement pour elles (et pour moi!), je n'ai pas de détails très croustillants à leur partager: nous n'avons pas encore couché ensemble. Nous ne nous sommes même pas encore embrassés.

Je vous l'accorde: nous ne nous sommes pas encore vus beaucoup. Cependant c'est la première fois de ma vie que je commence à fréquenter quelqu'un qui me plaît autant (et à qui je plaît) et que je ne couche pas avec lui dès le premier soir... Ça fait presque weird de faire les choses dans le bon ordre!

Mais j'avoue que c'est plaisant. Depuis samedi dernier, on s'est parlés chaque matin et chaque soir... Il a une grosse fin de semaine de prévue à cause de son travail, mais j'espère qu'on pourra se voir au moins un petit peu... 


jeudi 10 mars 2016

Un fait troublant

Je viens tout juste d'avoir ma deuxième date avec le gars que j'ai vu samedi dernier. Nous sommes allés déjeuner dans un petit resto que j'adore et qu'il ne connaissait pas. On a parlé encore sans arrêt, laissant même nos assiettes refroidir... C'est la deuxième fois qu'on se voit, mais on a discuté énormément par textos et par téléphone depuis samedi (tout comme on l'avait fait avant notre première date). Plus ça va et plus je me rend compte à quel point il me plaît. Intéressant, gentil, drôle et, avouons-le, très séduisant. Je trouve ça troublant à quel point ça va vite, mes affaires. Je ne suis vraiment pas du genre à me chercher un nouveau chum rapidement après une relation, mais pourtant je ne reste jamais célibataire plus de quelques semaines lorsque je me sépare.

Bien sûr, nous ne sommes pas déjà en couple lui et moi; nous ne nous sommes vus que deux fois! Cependant, au fil de nos nombreuses conversations, je réalise que c'est vraiment quelqu'un que j'aurais envie d'apprendre à connaître davantage... et je sais que c'est réciproque.

Si les choses continuent de bien évoluer entre lui et moi et que nous faisons un petit bout de chemin ensemble, ce sera génial. Et si éventuellement nous nous rendons compte que ce n'est pas tout à fait ce que nous cherchions, eh bien je ne verrai pas ça comme une perte de temps.

À suivre...


lundi 7 mars 2016

Revoir ma façon de penser

N'étant vraiment pas un gars qui aime les bars (et étant un gars complètement hors milieu) quand je veux rencontrer des gars, je le fais via Internet. C'est le moyen facile. Par contre, j'ai de très mauvais réflexes que je n'arrive pas à combattre...
 
Lorsque je me fais aborder par un gars, si je le trouve vraiment vraiment beau, j'ai tendance à ne pas lui répondre. J'ai toujours eu la manie de me dire ''Ben voyons! Qu'est-ce que tu veux qu'un gars beau de même trouve à quelqu'un d'ordinaire comme moi?!''. C'est poche, hein? Mon cerveau refuse d'accepter que quelqu'un de très beau puisse s'intéresser à moi. Automatiquement, pour moi, quelqu'un de vraiment beau sera très superficiel. J'en ai parlé avec mes amis et, bien qu'ils m'ont tous dit que c'était idiot de penser comme ça, quelques uns m'ont quand même avoué qu'eux aussi réagissaient parfois comme ça. Pourtant je ne suis pas sorti avec des agrès; certains de mes chums étaient même des ostis de pétards! Et je ne crois pas être un agrès moi-même...
 
Le gars que j'ai vu en fin de semaine, sur la première photo qu'il m'a montré, je le trouvais beau, mais quand même pas au point de virer fou. Nous avons texté durant quelques jours, puis il y a eu cette longue conversation au téléphone un soir que je revenais de travailler... puis j'ai été zieuter un peu son Facebook...
 
... LA PANIQUE, TOÉ!!!
 
Le genre de gars super beau, qui est bien habillé sur chacune de ses photos, qui semble vraiment apprécier les belles choses, qui a une gueule d'ange, qui ne s'intéressera jamais à quelqu'un comme moi. What the fuck?! C'était clair que j'allais me faire virer de bord quand on allait se rencontrer! Moi je suis toujours habillé pareil, je suis très ordinaire physiquement, rien de bien bien tape à l'œil. Pourquoi est-ce que j'avais accepté de le rencontrer???
 
Je suis quand même allé à notre date et, comme je l'ai dit dans le post précédent, ça a été une soirée parfaite.
 
Je ne sais pas pourquoi j'ai toujours ce genre de pensées lorsque un beau gars manifeste de l'intérêt pour moi. Je ne suis peut-être pas le plus beau mec en ville, mais je suis loin d'être le plus laid. Et en plus j'ai tellement une personnalité attachante...

Il en a coulé de l'eau depuis un an

Mars 2016.
 
Je suis toujours dans mon appartement que je déteste (un peu moins). Mais je n'ai pas à me plaindre de ma situation. En fait, j'ai passé une année 2015 merveilleuse. C'est le bon terme: une année merveilleuse. Bien que je ne cherchais pas à rencontrer, je m'étais remis en couple peu de temps après ma rupture. Nous sommes restés ensemble pendant un an, puis en février nous avons décidé de nous séparer. Nous n'avions plus les mêmes priorités pour l'avenir. Mais ce n'est pas une mauvaise chose; nous allons sûrement rester amis et, honnêtement, je lui souhaite plein de belles choses. Je ne garde que de bons souvenirs de cette relation.
 
Comme la relation s'est bien terminée et qu'il n'y a pas eu vraiment de chagrin d'amour, je me suis ré-inscrit sur des sites de rencontres.... ouf! Ça ne me manquait pas, ça! Jaser de tout et de rien pendant une dizaine de minutes avec un gars et soudain BAM! recevoir une photo de son pénis... Ça m'est arrivé deux fois.
 
Ça fait trois semaines que je suis là-dessus et j'ai rencontré deux gars. Le premier était super le fun à jaser sur le Net, mais beaucoup moins en personne... je l'ai trouvé très négatif en ce qui concerne la vie en général. J'essaie de ne pas trop m'encombrer de gens négatifs. Nous ne nous sommes vus qu'une seule fois.
 
Le deuxième que j'ai rencontré, c'est samedi soir que ça s'est passé. Ça faisait une semaine qu'on se jasait par texto, puis après s'être parlé de vive voix au téléphone durant deux heures, on a décidé de se rencontrer pour une vraie date... et c'était tout simplement parfait. Nous sommes allés manger dans un resto et on a jasé beaucoup. Nous nous sommes quittés vers minuit. Il est drôle, intéressant... et tout à fait charmant. Et il m'a clairement fait savoir qu'il est intéressé à me revoir. De toute évidence, il cherche quelque chose de sérieux. Moi, je ne suis pas pressé de me réembarquer, mais je ne ferme pas la porte non plus.
 
Ça pourrait être intéressant de voir ou ça peut aller...

lundi 26 janvier 2015

Es-tu heureux?

Hier, j'ai croisé F. Je devais aller chercher les derniers vestiges de mon existence qui hantaient encore mon ancien appartement. Je l'avais appelé avant de passer, mais je n'étais quand même pas trop sûr de comment il allait réagir lorsque je me présenterais chez lui. Ça a été correct. Je crois que j'étais plus mal à l'aise que lui.

Avant que je ne parte, il m'a demandé si j'étais heureux. Je n'ai pas vraiment répondu. En fait, j'ai répondu quelque chose, mais la réponse ne fittait pas vraiment avec la question et j'en étais conscient. Parce que je me serais senti mal de lui dire que oui, je suis heureux.

Pas heureux de ne plus être avec lui. Pas heureux de l'avoir blessé... 

Je suis juste un peu plus en paix avec moi-même. Ça fait un petit peu plus d'un mois que nous nous sommes séparés et ça fait un petit peu plus de deux semaines que j'habite seul. Et, je dois l'avouer, je ne regrette pas ma décision. F est un gars très gentil, très généreux et qui a beaucoup à offrir, mais je n'étais plus fait pour lui. C'est des choses qui arrivent après presque sept ans de vie commune.

Dans les deux dernières semaines, il s'est passé ÉNORMÉMENT de nouvelles choses dans ma vie. Il y a eu beaucoup beaucoup de positif. De nouvelles personnes sont entrées dans ma vie et ça me fait un bien fou. Je me sens détendu, en confiance... et heureux. Est-ce que ça va durer? 

Oui. 

Pourquoi pas?